les trois lunes de printemps

2015 : les trois pleines lunes, 4 avril, 4 mai, 2juin
2016 : les trois pleines lunes, 23 avril, 21 mai, 20 juin
dans les faits, le jour de la fête est notée le dimanche suivant, et souvent le maître maitreya donne une bénédiction à 15 heures ces jours là, mais énergétiquement, la pleine lune n’a pas forcément lieu un dimanche, et les méditations de pleine lune se font le jour de la pleine lune…

sur le petit tableau (cliquez dessus pour l’agrandir), les trois pleines lunes de printemps sont en rose, jaune et bleu, dans l’ordre,
la colonne avant la colonne rose, à gauche, c’est la colonne de la treizième lune, qui est toujours placée dans la constellation des poissons (qui est la plus grande du zodiaque, c’est pour ça)…

cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

calcul de la fête de Pâques

Le calcul des dates des fêtes de printemps est fait par des instances religieuses,  et certaines personnes qui les composent  ont trop le nez dans les bouquins pour voir ce qui se passe dans la nature autour d’elles ou même en elles-mêmes. La fête de Pâques qui est définie sur notre calendrier de la poste, en France, est fixée par le Vatican.
C’est vrai que la nature est un peu déréglée et qu’il est parfois difficile de la suivre et de la comprendre, pour cette raison nous ne ferons que donner quelques indications.

Une année solaire dure environ 365 jours, et un mois lunaire dure 29 ou 30 jours. Douze mois lunaires font 354 jours et une différence de 11 jours avec le calendrier solaire. Il faut donc ajouter un mois lunaire tous les deux ou trois ans pour faire le compte.
Dans le calendrier chinois, on ajoute un mois lunaire au bout de deux ans, puis au bout de trois ans, puis deux ans et trois ans à nouveau et ainsi de suite: 3-2-3-2-3-2-3-2. On ajoute 8 mois lunaires pour vingt ans. Dans le calendrier juif, on ajoute 7 mois lunaires sur 19 ans, avec les intervalles suivants: 3-3-2-3-3-3-2. Il existe d’autres modes de calcul, pour chaque mode, un autre réajustement est nécessaire au bout d’un certain temps.
La lune qu’on ajoute, il faut le savoir, est toujours ajoutée au même endroit, avant la première lune de printemps, après le mois adar dans le calendrier juif (ce mois lunaire ajouté est appelé vé-adar, et il précède alors nisan et la fête de Pâques), et deux mois après le nouvel an dans le calendrier chinois.

Quel que soit le mode de calcul, que se passe-t-il dans les faits? L’énergie qui monte en même temps que la lune concerne particulièrement le plan liquide: influence sur les marées, la montée des sèves, mais aussi les humeurs chez l’homme… Ainsi, le jour de la plein lune de pâques, on croise chaque année quelques personnes dans la rue qui ont été libérées par les énergies nouvelles et qui chantent alléluia. Mais si une treizième lune s’intercale, alors quelques jours avant la plein lune, les énergies retombent et il faut attendre un mois pour reprendre le cours de ce qui était en route. Les gens se plaignent alors que l’hiver est long, que les fruits sont en retard, les cerises par exemple dans ma région, les lilas ne s’ouvrent pas…
C’est toujours au moment de cette pleine lune que ce retard se produit parce que la constellation des Poissons est la plus grande du zodiaque et qu’à ce moment là la lune n’atteint pas le milieu de la constellation ce qui n’arrive jamais dans une autre…

Ainsi, en 2013,  on a constaté deux choses.
La première c’est que l’hiver a duré longtemps, la deuxième c’est que l’hiver a duré très longtemps.
Si vous vous intéressez à la manière qu’à le Vatican de fixer la date de la fête de Pâques, vous verrez, par exemple sur cette page rédigée sur wikipedia, que « La définition précise du jour de Pâques fut établie en 325 par le concile de Nicée. Les Pères de l’Église réunis par l’empereur Constantin la fixèrent ainsi : « Pâques est le dimanche qui suit le 14e jour de la Lune qui atteint cet âge le 21 mars ou immédiatement après. »
La fête de Pâques étant fixée le dimanche qui suit la pleine lune, elle se situe forcément entre le 22 mars au plus tôt et le 25 avril au plus tard.
Or en 2013, la pleine lune d’avril a eu lieu le 25, c’était un jeudi, et le Vatican ne pouvait pas mettre la fête de Pâques le dimanche suivant 28, Pâques a donc été fixée au 31 mars… et l’hiver a duré, duré, le jour de la Pâques catholique, l’énergie est retombée, les gelées sont revenues, il a fallu attendre le 10 avril pour revoir le soleil et les cerises n’arrivent sur le marché que le 20 mai, avec trois semaines de retard nous dit-on, voilà, c’est exceptionnel parce que Pâques n’a jamais eu lieu aussi tard …

Il faut croire que, avec la précession des équinoxes, le calendrier va commencer à reculer pour cette fête et pour les suivantes forcément. Parce que voilà, il n’y a pas eu de treizième lune depuis 2013, ça fait trois ans et il y en aura évidemment une la troisième année, si bien que encore une fois, la fête de Pâques fixée au 27 mars n’aura pas lieu dans la nature le 27 mars mais le 23 avril, et il faudra attendre cette date pour voir et entendre les quelques personnes chanter alléluia… L’hiver va durer et pas de cerises avant le 15 mai …
C’est un pari! Nous ne voulons pas bien sûr que le monde nous suive, mais qu’il réfléchisse à cela. La meilleure manière pour fixer la fête de Pâques, d’ailleurs, si elle ne dépend pas des livres, c’est celle là: invitez-vous à la fête de Wesak dans les montagnes du Tibet et fixez la réalité de la fête de Pâques un mois avant Wesak…
Wesak est la dispensation des énergies bouddhiques sur la terre, Pâques est la dispensation des énergies christiques, et à la troisième lune du printemps, on fête le début de l’année suivante en célébrant l’arrivée des énergies du rayon qui animera toute l’année suivante de juin à juin…
Les fêtes de pleine lune sont des réalités vivantes et elles valent qu’on s’y intéresse en tant que telles, pour méditer à propos et recevoir et distribuer les énergies qui y sont dispensées …

cycle annuel des rayons

Extrait des Nouvelles Ecritures, vol 4 intitulé » Les Enseignements de Maitreya « :
…15 juin 1995 !

« Je ne veux faire qu’une brève allusion aux impulsions émises par la Hiérarchie pendant les pleines lunes de mai et juin 1984, parce qu’il ne s’agit pas de faire ici une chronique journalistique de ces évènements. Je dirai seulement pour résumer qu’il s’est agi, par une activité rendue plus intense de l’énergie illuminante, de rendre plus claire la différence entre les réalités positives et les facteurs de négativité qui empêchent le véritable progrès, et cela dans les milieux et les domaines les plus variés. A ce moment-là, commença un sous-cycle du troisième rayon.

Je profite de cette occasion pour faire apparaître la réalité du Cycle des Rayons. Pendant la période de juin 1985 à juin 1986, la planète en général et l’humanité en particulier ont été sous une influence spéciale du Premier Rayon; de juin 1986 à juin 1987, sous une dispensation spéciale du Deuxième Rayon; successivement ensuite pour des périodes annuelles de juin à juin jusqu’en juin 1992, prédominèrent le Troisième, le Quatrième, le Cinquième, le Sixième et le Septième Rayons. En juin 1992 commença une nouvelle période d’activité spéciale du Premier Rayon, et en juin 1993 et juin 1994 commencèrent des sous-cycles annuels du Deuxième et du Troisième Rayons. Il faut que vous ayez présent à l’esprit que je parle de sous-cycles puisque, comme vous le savez, nous entrons dans une ère de plus de deux mille ans qui sera surtout qualifiée et conditionnée par le Septième Rayon, que le début de cette ère a une coloration spéciale de Premier Sous-Rayon du Rayon Violet, que le Deuxième Rayon est le Rayon Synthétique du Système Solaire, que la planète Terre dans son cycle de vie complet a une relation spéciale avec le Troisième Rayon et que l’Humanité dans son ensemble et dans son processus historique global est surtout régie par le Quatrième Rayon de l’Harmonie par le Conflit…
C’est précisément ce Rayon qui englobe d’une manière spéciale la nouvelle grande impulsion conférée par la Hiérarchie à l’Humanité et au développement de la Manifestation Christique en juin 1995. Nous en reparlerons par la suite, mais déjà je vous dirai que, contrairement à ce que vous pourriez penser, de juin 1996 à juin 1997, nous aurons un sous-cycle du Septième Rayon, car les Cinquième et Sixième Rayons ne seront pas représentés entre le Quatrième et le Septième. En 1997 commencera une séquence septénaire de sous-cycles du Premier au Septième Rayon, et ensuite une nouvelle succession quinquennale des Premier, Deuxième, Troisième, Quatrième et Septième Rayons. Il en sera ainsi alternativement quasiment jusqu’à la fin du XXI° siècle et vous avez là une indication importante pour vos études… «

ainsi donc de juin 1997 à juin 1998 : 1er rayon… (cliquez sur le tableau pour l’agrandir)

cycle des rayons